Études brésiliennes à Toulouse

De nombreux chercheurs et doctorants brésiliens en sciences humaines et sociales travaillent dans le sud ouest de la France. Les laboratoires de recherche de Toulouse et sa région accueillent également de nombreux chercheurs et doctorants français travaillant sur la société brésilienne. La plupart ont pour point commun de porter leurs travaux de recherche sur les marqueurs sociaux de la différence (le genre, la race, le handicap, l’appartenance confessionnelle, la sexualité, la classe sociale, etc.). Comment ces marqueurs se forment-ils? En quoi sont-ils constitutifs des identités individuelles et collectives? Opèrent-ils toujours comme des stigmates? Quelles conséquences ont-ils en matière de distinction, ou, pour le dire en des termes plus politiques, de discrimination?
Ce sont ces questions, parmi d’autres, qu’une quinzaines de chercheurs et doctorants brésiliens ou travaillant sur la société brésilienne aborderont à l’occasion d’une journée d’étude organisée à Toulouse le 5 octobre 2012.
Cette initiative est née dans le cadre du programme de recherche ‘Genre, parenté, sexualité. Une étude comparative entre France et Brésil » financé par la CAPES brésilienne et le COFECUB français. Elle vise à prolonger la réflexion collective menée dans le cadre de ce programme franco-brésilien et à développer un réseau de collaboration scientifique en SHS entre les deux pays.